Home > IMMOBILIER > Entretien courant et réparations locatives : à la charge du locataire ou du propriétaire ? – Le Figaro

Entretien courant et réparations locatives : à la charge du locataire ou du propriétaire ? – Le Figaro

Source Le Figaro : Entretien courant et réparations locatives : à la charge du locataire ou du propriétaire ?

Résumé établi à partir de l’application RESOOMER

Des volets qui ne ferment plus, un ballon d’eau chaude qui ne produit plus que de l’eau froide, une VMC en panne… Tous ces désagréments peuvent intervenir au cours de votre bail. Mais qui doit régler la note ? Votre propriétaire ou vous-même ? Un point s’impose, pour éviter toute discorde.
Dissocier la responsabilité du locataire et celle du propriétaire

Si vous êtes locataire, vous vous êtes forcément déjà demandé si vous deviez payer telle réparation ou contacter votre propriétaire pour qu’il intervienne. Bonne nouvelle, la loi du 6 juillet 1989 a fixé les principales règles de répartition. « La première responsabilité du propriétaire est de louer un logement décent et en bon état, annonce Philippe Balme, directeur général Foncia Toulouse. Le locataire est, quant à lui, responsable des dégradations qui peuvent survenir en cours de bail. »

A vous, donc, de prendre en charge l’entretien du logement et ce que l’on appelle les menues réparations et réparations locatives.

L’entretien courant à la charge du locataire

« Dans une pièce à vivre par exemple, le propriétaire est chargé de remplacer les fenêtres ou les radiateurs éventuellement défectueux, indique Philippe Balme. » .

L’importance de l’état des lieux d’entrée dans le logement

Pour que tout se déroule au mieux durant les années où vous serez locataire du bien, il est primordial de procéder à un état des lieux d’entrée rigoureux. « Il est en effet important de faire un point exhaustif sur ce qui est en bon état et ce qui, à l’inverse, fera éventuellement l’objet de travaux obligatoires par le propriétaire, avant la mise à disposition du bien », rappelle Philippe Balme. Vous n’êtes donc pas censé effectuer la moindre réparation lors de votre entrée dans les lieux.

Attention à l’état des lieux de sortie

« Une fois l’état des lieux jugé conforme à la location d’un logement décent, propriétaire et locataire partent de cet état de fait, conclut Philippe Balme. Ils pourront ainsi juger, lors de l’état des lieux de sortie, ce qui aura fait l’objet d’une dégradation pour cause de mauvais entretien et une retenue locative sur le dépôt de garantie versé en début de bail sera alors effectuée.

Recevez directement vos articles pour animer vos réseaux sociaux. C'est gratuit !

Happy PubliCité vous apporte vos articles sur un plateau.

2 fois par semaine, recevez directement dans votre boîte mail des articles sélectionnés qui vont intéresser vos clients, mais surtout, vont permettre de mettre en avant vos solutions et de booster vos conversions.