Home > ASSURANCE > Cyberattaques : une entreprise sur deux touchée à cause de…. ses clients – Maddyness

Cyberattaques : une entreprise sur deux touchée à cause de…. ses clients – Maddyness

Source : Cyberattaques : une entreprise sur deux touchée à cause de…. ses clients – Maddyness – Le Magazine des Startups Françaises

Résumé établi à partir de l’application RESOOMER

Dans son étude « cyber insécurité : gérer les menaces de l’intérieur », Proofpoint, leader de la cybersécurité en entreprise, pointe la vulnérabilité humaine à l’origine des vols de données et des cyberattaques. Comment faire pour réduire ce facteur humain et sécuriser les entreprises ? Quelques pistes à suivre.
Un risque humain connu et reconnu 
Pour 48% des cadres interrogés, les failles humaines figurent parmi les trois principaux facteurs d’attaques. Les hackers frappent souvent les entreprises à travers leurs clients puis leurs employés et enfin les travailleurs temporaires . Les cadres interrogés sont d’ailleurs conscients de la croissance de ce phénomène tout en restant assez confiants sur la capacité de leurs dirigeants à résoudre ces difficultés . Ils reconnaissent pratiquement tous que des mesures sont déjà mises en place pour contrôler ces risques .
Des dirigeants et des cadres engagés 
Un cadre sur deux annoncent d’ailleurs y avoir transféré la moitié de ses données.
Impliquer et former pour mieux responsabiliser 
Au niveau humain, les cadres ayant expérimenté plusieurs solutions soulignent l’efficacité des formations et l’élaboration commune des politiques de sécurité . Leur retour sur d’éventuelles failles permettra ainsi de prédire le type d’attaques employées, de même que l’analyse de leurs comportements et de leurs habitudes servira à établir des plans d’actions mieux ciblés. Pour mieux sensibiliser les salariés, l’étude propose également de les mettre en situation de tentative de violation de données. Paradoxalement, les entreprises peinent encore à mettre en place une unité de cybersécurité au sein de leur entreprise.
Créer une unité spécialisée, une idée trop peu suivie 
Moins d’une entreprise sur deux a  créé un pôle cybersécurité en charge de cette question. Au mieux, il s’agit du directeur de la technologie , du service informatique ou d’un partage de responsabilité entre divers responsables . Selon eux, le DSI doit en faire une partie intégrante de l’informatique , et le rôle du RSSI devrait être renforcé pour qu’il fonctionne aux côtés du CIO plutôt que de lui rendre compte . Pour réduire le risque humain responsable de failles et de cyberattaques, misez sur la coopération et l’information de vos salariés pour leur inculquer les bonnes pratiques.
Recevez directement vos articles pour animer vos réseaux sociaux. C'est gratuit !

Happy PubliCité vous apporte vos articles sur un plateau.

2 fois par semaine, recevez directement dans votre boîte mail des articles sélectionnés qui vont intéresser vos clients, mais surtout, vont permettre de mettre en avant vos solutions et de booster vos conversions.